Encens de Chine

Lorsque la fumĂ©e s’Ă©lève, je ressens un lĂ©ger Ă©tat hypnotique de contemplation, de la beautĂ© du monde, de la fugacitĂ© de l’instant prĂ©sent. Des pensĂ©es, des sensations, qui s’Ă©lèvent et s’Ă©vanouissent avec la fumĂ©e. Pourtant, la mise en place de cette fumigation est aussi un temps suspendu, de mĂ©ditation et de retour Ă  soi.

En effet, mes premiers essais de l’encens chinois sont laborieux. Tout d’abord, après avoir verser la cendre blanche de la paille de riz, il faut la tasser, l’outil marque aussi! Cependant, elle est tellement sensible qu’elle se marque facilement: Ă  cause de la moindre diffĂ©rence d’orientation de l’instrument ou la pression. Je ne vais pas tarder Ă  tordre les ailettes qui marque l’immaculĂ©e cendre de riz. Cela nĂ©cessite de la patience, une certaine attention, et Ă©trangement, cela amène de l’agacement ou un Ă©tat de relaxation.

Cendre de paille de riz bien tassée

Ensuite, verser la poudre d’encens, cette fumigation sur cendre se pratique avec les matières sèches, donc principalement les essences de bois rĂ©duites en poudre. LĂ  encore, la patience et la prĂ©cision sont nĂ©cessaire pour que la poudre d’encens soit bien rĂ©partie sans que le sceau bouge. C’est un dĂ©fi.

Enfin, la poudre d’encens en forme de sceau chinois est allumĂ©e

Enfin, la mise Ă  feu, si possible avec une longue allumette. Le rĂ©sultat est magnifique. Si la poudre d’encens ne brĂ»le pas entièrement, on peut y mettre Ă  nouveau le feu Ă  une nouvelle extrĂ©mitĂ©. L’odeur est divine, subtile, composĂ©e majoritairement de santal. Vous pouvez trouver ce pack dans la boutique du labo de ClĂ©opâtre. Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille cet article sur l’exposition “Parfums de Chine” qui a eu lieu au musĂ©e Cernuschi.